Quelques montages-photos de chansons
extraits de revues.

L'alchimiste (Michel Morin)

Pour écouter la chanson :

Parmi les cornues poussiéreuses
Qui fument comme des bienheureuses
Une tête hirsute au regard triste
C'est mon ami l'alchimiste

Du matin au soir à la tâche
Il fait mijoter sans relâche
Le fer, le plomb, le hareng saur
Pour faire de l'or, de l'or, de l'or

H deux O, sinus a,
Pythagore, cotangente
Trois fois six, B a ba
Mais toujours l'or ne vient pas.

Las des recherches méthodiques
Il fait pour son plaisir unique
D'exquis mélanges breuvatiques
Forts en degrés alcooliques

Et par de copieuses rasades
Il chasse son humeur maussade
La terre tremble sous ses pieds
Grâce aux travaux de Galilée

H deux O, sinus a,
Pythagore, cotangente
Trois fois six, B a ba
Mais toujours l'or ne vient pas.

Pourtant un jour voilà que brille
Euréka voilà que scintille
Le métal qu'il n'espérait plus
Dont on fait les brillants écus

Mais ce n'était pour sa défaite
Qu'un malheureux bouton de manchette
Qui voulait jouer les intrus
De désespoir il s'est pendu

H deux O, sinus a,
Pythagore, cotangente
Je poserai sur ton lit de mort
Une couronne de boutons d'or


Reportage photo extrait de "Clair Foyer"

Retour à la page "chansons" des 3 Horaces

L'univers des enfants (Michel Imbert)

Pour écouter la chanson :

Refrain :

Couplet 1 :



Refrain :

Les enfants marchent à reculons
Pour voir la lune qui les suit
Font un cheval d'un vieux bâton
Une maison d'un parapluie
C'est la fée Carabosse qui leur donne ce pouvoir

Couplet 2 :

Refrain :

Les enfants marchent à reculons
Pour voir la lune qui les suit
Font un cheval d'un vieux bâton
Une maison d'un parapluie
C'est la fée Carabosse qui leur donne ce pouvoir

Reportage photo extrait de "Clair Foyer"

Retour à la page "chansons" des 3 Horaces

Commedia (Marie-Josée Neuville)

Pour écouter la chanson :


Elles sont roses et blanches
Les jeunes filles du dimanche
La rue les voit s'agiter
Sous leurs capuches mouillées

Elles vont en silence
Fêter leurs vingt ans d'existence
Avec l'envie de pleurer


Commedia de notre ennui
Petit bal sous la pluie
Tourbillons de bigoudis

Comédie


Un vieil homme passe

Un enfant lui fait la grimace
La rue les aime tous deux
Le jeune singeant le vieux

Un mendiant ressasse
Sur une énorme contrebasse
Un semblant de "Java Bleue"


Commedia de notre vie
Vieilles photos jaunies
Petites économies
Comédie


Le célibataire
Traîne son âme de rosière

La rue le voit désoeuvré

En quête d'une amitié

Et les militaires
Galons au vent et ventre à terre
Flânent au pas cadencé

Commedia de nos lubies
Honneur et modestie
Les lauriers sont défleuris
Comédie


Sur les avenues
La foule toujours ingénue
Regarde son ombre passer
D'un air très intéressé

Valse nostalgique
Cette comédie romantique
Me donne envie de rêver.

Photos Nisak. Reportage photo extrait de RALLYE jeunesse N°47 février 1963

Retour à la page "chansons" des 3 Horaces

Poisson rouge et mouche bleue (Maurice Genevoix - Jacques Lacome)

Pour écouter la chanson :

Poisson rouge nage nage
Il ne parle pas c'est vrai
Mais sa queue en son langage
Dit aux roseaux de l'étang
Gai ! oh gai ! je suis content
Gai ! oh gai ! je suis content

Le poisson rouge est fait d'éponges enfilées sur un cable de frein pour vélo avec des poignées perpendiculaires à chaque extrémité. Il suffit d'agiter ces deux manghes pour que le poisson frétille saute et nage. Pendant ce couplet, il ondule gaiement au dessous de l'eau. L'eau est un simple serpentin métallique tendu horizontalement et que l'on fait frissonner.

Le poisson rouge frétille
Il a vu la mouche bleue
Mais c'est en vain qu'il godille
Et qu'il saute, le lourdeau
Palsembleu ! pas assez haut
Palsembleu ! pas assez haut


La mouche est représentée par deux petites cymbales des ours en peluche, attachées l'une au pouce, l'autre à l'index. Elle est promenée au dessus de l'eau, tandis que le poisson pirouette, saute et tente vainement de l'atteindre.

"C'est l'soleil dans ma prunelle"
Dit sa queue en claquant sec
"Pas vrai" chantonne la belle
C'est ton ventre rebondi
Pour ton bec, il est midi
Pour ton bec, il est midi


Le soleil est une cymbale ou un couvercle de lessiveuse revêtu de papier d'aluminium. Le comédien qui tient la mouche (main gauche) a d'abord caché son soleil (main droite) et il l'élève au 3° couplet jusqu'à ce qu'il se trouve à la verticale quand il est midi.

Et la preste mouche bleue
Remonte au beau ciel de mai
Et plongeant à tire-queue
Poisson rouge reste coi
C'est parfait ! chacun chez soi !
C'est parfait ! chacun chez soi !


Le poisson, confus nage sagement très au dessous de l'eau, la mouche vole très au dessus et le soleil brille sur l'ensemble.

Reportage extrait de J2 magazine du 5 décembre 1963

Retour à la page "chansons" des 3 Horaces

Retour à la page d'accueil des 3 Horaces