Agnès BIHL


J'ai fait connaissance avec Agnès Bihl sur le premier DVD de Tranches de Scènes où elle interprète "Joulik" une chanson inédite par ailleurs, et où elle manifeste une énergie et un dynamisme sur scène assez attractifs.

Son premier disque, acquis dans la foulée, ne m'avait pas paru contenir des chansons à la hauteur du personnage de scène. Beaucoup d'idées généreuses, beaucoup de révoltes justifiées, mais pas obligatoirement de bonnes chansons !

C'est sur la scène de Barjac que j'ai été conquis d'un coup. La chanteuse avait mûri, ses chansons étaient beaucoup plus diversifiées et mieux construites, et son sens de la scène leur donnaient un éclat extraordinaire. La chanteuse savait avec doigté distiller l'émotion aussi bien que le rire, c'était assez fascinant. Le second disque, acquis dans la foulée, était à la hauteur, et j'ai eu tout de suite envie d'en écrire la chronique ! Et Robin, le Grand Sachem en chef qui préside aux destinées de "Vinyl" m'a pris au mot et est allé voir sur scène Agnès Bihl à la première occasion. On voit ci-contre qu'il n'a pas eu à regretter sa soirée !

J'ai revu Agnès Bihl sur scène en région, à "Faites de la chanson" à Arras, et j'ai été témoin de la façon dont elle a su conquérir complètement un public qui ne la connaissait pas auparavant : l'énergie, le charme, le sens de la scène, mais aussi le travail et la qualité des chansons ont agi là, comme à Barjac. Une grande dame, Agnès Bihl.