Un titre pourtant émerge Pousse, Jeannot (Pousse Sur Ton Vélo) dans un 45 tours simple de Ligne Blanche (Vogue 12.146) où elle chante un hymne très écologique à la bicyclette !

En 1981, l'année où certains révolutionnaires de mai 68 se retrouvent dans les cabinets ministériels, sort le 30 cm "Hammam Palace" (Vogue VG 408 529801) avec une pochette dessinée par son compagnon Tardi (ce qui donne à ce vinyle une certaine valeur dans les conventions !). Ce disque mérite quelques reproches sur le mixage qui privilégie l'instrumental au détriment de la compréhension des paroles. Mais les musiques sont mieux abouties, et bien en accord avec la voix claquante de la chanteuse. Et les textes prouvent que Dominique Grange n'a pas renié ses convictions, qu'elle pourfend la violence aussi bien des jeux télévisés (On Achève Bien Les Chevaux), que de la drogue (Les Anges De La Mort), que du délit de sale gueule et des menaces (Bavure), que du travail inhumain et meurtrier (Gueule Noire), que de la prison (Blues De Novembre) ou que simplement d'une relation étouffante (Bien Profond), et j'en passe. Ce disque fut au mieux ignoré, au pire dénigré souvent sur simple présomption vis à vis de son contenu et de son auteure. En ces temps d'accession à des postes de pouvoir d'anciens soixante huitards, il ne fait sans doute pas bon de montrer les mauvais côtés de l'Homme et de la société...

Après cet échec commercial, et profondément dégoûtée du milieu du "show-biz", Dominique Grange abandonne complètement la chanson et se consacre à d'autres causes, d'abord à la famille qu'elle souhaite avoir. Comme la maternité ne vient pas, et après des tentatives infructueuses de FIVETE (Fécondation In Vitro Et Transplantation d'Embryon), elle accepte sa stérilité. Elle raconte ce parcours d'obstacles de façon réaliste, objective et circonstanciée dans un superbe récit qui révèle une belle écriture ("L'enfant derrière la vitre", Editions Encre, 1985). Comme ce livre ne plaît guère au milieu médical parce qu'il risque de décourager les femmes candidates à la FIVETE, il n'est pas réédité. Là encore la femme debout et responsable ne met pas sa langue dans sa poche !

Sa famille, elle la construit par l'adoption d'enfants chiliens et elle milite activement à l'AFAENAC, Association des Familles Adoptives d'Enfants Nés Au Chili. Elle fait le récit émouvant de ses réussites et de ses échecs dans deux livres magnifiques d'humanité et d'honnêteté que parents adoptifs ou candidats à l'adoption, comme parents biologiques, devraient lire : "Je t'ai trouvé au bout du monde" (Editions Stock, puis Le Livre de Poche n° 6748, 1987) et "Victor, l'enfant qui refusait d'être adopté" (Ed. Stock, 1993). Hélas, ces livres sont également épuisés, mais, en cherchant un peu sur internet on peut encore éventuellement les trouver !

En 2004, elle donne raison à toutes celles et ceux qui l'encourageaient à rééditer les chansons de sa carrière auxquelles elle tient le plus. Et c'est un double CD "L'utopie toujours" (EHM - DG 01-02, Mélodie distribution), avec encore de beaux dessins de Tardi sur la pochette. Divine surprise : les principales chansons de Hammam Palace réenregistrées et/ou remixées sont enfin compréhensibles dans toutes les nuances de leurs paroles et avec la voix mûrie de la chanteuse révèlent toutes leurs qualités. S'y ajoutent deux titres, Le Vieux en hommage à François Béranger, et La Voix Des Prisons qui montre que Dominique Grange n'a rien renié de ses révoltes et de ses convictions. Ce premier CD, magnifique, justifie à lui seul l'acquisition. Le second CD est un document en bonus : il reprend, craquements et clicks compris, les 45 tours de 1968. Avec, en plus, des extraits de François Béranger racontant et chantant Les Nouveaux Partisans, c'est très émouvant.

Enfin, Jacques Tardi a voulu joindre un disque de chansons de la Commune à la réédition en un seul volume du "Cri Du Peuple" ; et Dominique Grange, évidemment engagée dans l'affaire avec Serge Utgé-Royo, Francesca Solleville et d'autres, est de nouveau passée au studio d'enregistrement ! La sortie du livre et du disque est prévue pour octobre 2005.

Quelle trajectoire ! Et encore, nous ne nous sommes intéressés qu'aux disques et aux livres dont nous avons connaissance ! Mais une carrière aussi particulière, une femme aussi volontaire et humaniste méritaient bien quelques pages de Vinyl !

François BELLART - Juin 2005
VINYL N°47 - Juillet-Août 2005, pages 14 & 15

La très gentille réponse de Dominique Grange est ici.

Retour à la page d'accueil Dominique Grange